Les épreuves d’admission et d’admissibilité des concours de la Fonction publique

 

Si vous envisagez d'intégrer la Fonction publique par le biais des concours, vous devrez réussir 2 types d’épreuves : les épreuves d’admissibilité et les épreuves d’admission.

 

Les épreuves d’admissibilité

Cette phase correspond aux épreuves écrites des concours. Leur nombre et leurs modalités dépendent du type de concours préparé. Les épreuves écrites sont anonymes et font l’objet d’une double correction effectuée par 2 correcteurs sous l’autorité du jury du concours. Le jury détermine la moyenne minimale des notes à obtenir (seuil d’admissibilité) pour réussir cette phase.

Pour chaque épreuve, il est attribué une note de 0 à 20/20 qui est à multiplier par le coefficient affecté à l’épreuve.

Toute note inférieure ou égale à 5/20 ou la non présentation à une épreuve d’admissibilité est éliminatoire. 

 

Si vous obtenez une note supérieure ou égale au seuil d’admissibilité, vous serez déclaré admissible et vous pourrez vous présenter aux épreuves d’admission.

 

Les épreuves d’admission

Les épreuves d’admission sont le plus souvent des épreuves orales, sous forme d’entretien avec le jury. Les épreuves restent spécifiques à chaque concours, mais de manière globale, le jury évaluera vos qualités de communication, votre motivation, vos connaissances et vos compétences à l’aune de votre futur poste.

Lors des épreuves d'admission, le jury évaluera vos qualités de communication, votre motivation, vos connaissances et vos compétences à l’aune de votre futur poste.

 

Pour certains concours, il peut y avoir également des épreuves orales sur un domaine de compétence particulier (langues étrangères, mathématiques, etc).

Si vous réussissez ces épreuves, vous serez déclaré lauréat de votre concours et vous intégrerez la Fonction publique.