Les concours de la Fonction publique : la nomenclature des diplômes

 

Le niveau de diplôme est une des conditions d’accès aux concours de la Fonction publique. Les concours sont répartis en trois catégories : les catégories A, B et C. Elles déterminent le niveau de diplôme requis pour y accéder. 

 

Les niveaux de diplômes exigés pour les concours de la Fonction publique

Le niveau d’études nécessaire pour s’inscrire aux concours est précisé par la catégorie ou le niveau de formation.

La nomenclature des diplômes est constituée de 7 niveaux de formation : 

Le niveau VI correspond à un niveau de formation n’allant pas au-delà de la scolarité obligatoire (16 ans).

Le niveau V bis correspond à un niveau de formation d’une durée maximale d’un an après le collège. Le certificat de formation générale (CFG), le diplôme national du brevet des collèges (DNB) sont des diplômes de niveau V bis. 

Si vous n’avez pas poursuivi votre scolarité au-delà de votre 3ème ou que vous avez abandonné au cours votre dernière année de CAP ou de BEP, vous êtes considéré comme ayant un niveau de formation V bis.

Le niveau V correspond à une formation professionnelle de niveau CAP. La mention complémentaire (MC), les CAP et les BEP sont des diplômes de niveau V.

Si vous n’avez pas poursuivi votre scolarité au-delà de votre seconde ou votre première, vous êtes considéré comme ayant un niveau de formation V.

Le niveau IV correspond à un niveau de formation BAC, brevet de technicien ou brevet professionnel. Les baccalauréats, la capacité en droit, le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU), le brevet de technicien (BT), le brevet professionnel (BP), le brevet des métiers d’arts (BMA) sont des diplômes de niveau IV.

Si vous avez poursuivi vos études supérieures sans valider de diplôme, vous êtes considéré comme ayant un niveau de formation IV.

Le niveau III correspond un niveau de formation BAC +2. Les brevets de techniciens supérieurs (BTS), les diplômes des métiers d’art (DMA), les diplômes universitaires de technologie (DUT), les diplômes d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) sont des diplômes de niveau III.

Le niveau II correspond à un niveau de formation BAC +3/+4. Le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG), les licences, les licences professionnelles, les Master 1 validés sont des diplômes de niveau II.

Le niveau I correspond à une formation de niveau BAC +5 et plus. Les Master, les doctorats, les diplômes des grandes écoles, les diplômes d’ingénieur sont des diplômes de niveau I.

 

 

La correspondance entre les niveaux et les catégories

Chaque catégorie regroupe 2 niveaux de formation : 

Les postes et les concours de catégorie A ​sont accessibles aux personnes ayant obtenu un diplôme BAC+3 minimum, soit des diplômes de niveau I et II.

Les postes et les concours de catégorie B sont accessibles aux personnes ayant obtenu au moins le Baccalauréat, soit des diplômes de niveau III et IV.

Les postes et les concours de catégorie C sont accessibles aux personnes ayant obtenu au moins un CAP, BEP, brevet des collèges, soit des diplômes de niveau V et V bis.

 

 

Comment connaître le niveau de votre diplôme ?

Le niveau de formation est généralement indiqué sur votre attestation de réussite ou sur votre diplôme. 

Vous pouvez consulter le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), qui centralise l’ensemble des diplômes reconnus en France par domaine de compétence.

Si vous avez obtenu vos diplômes à l’étranger, vous pouvez contacter l’ENIC-NARIC, l’organisme français en charge de la reconnaissance des diplômes étrangers.